Rechercher

Rencontre avec Julien Gaüzère : le créateur de la Marche des Sorcières


Bonjour Julien Gaüzère, pouvez-vous en quelques mots nous expliquer le concept de « La Marche des Sorcières » ?

La Marche des Sorcières c’est la rencontre subtile entre l’Histoire, la Nature et les Traditions Basques.

Vous partez de Sare avec votre guide en direction de Zugarramurdi en Espagne. L’excursion dure près de 3h30. Le guide vous parlera de l’Histoire de la Sorcellerie au Pays Basque, il vous transmettra des légendes anciennes et vous éveillera aussi à l’observation de la faune, de la flore sans oublier quelques notions de géologie jusque dans la grotte de Zugarramurdi.

Quels sont vos liens avec le Pays Basque et ses légendes ?

Je suis « basquo-landais », deux coins de France assez chargé d’Histoires et de Légendes. Depuis tout petit je fréquente les sentiers qui partent de Sare et de Zugarramurdi. J’ai écouté très jeune mon Aitaxi me raconter des histoires et ma grand-mère après lui… J’ai ce coin de pays en héritage.

Je suis un passionnée de légendes en tout genre… Il est interessant de voir à quel point elles rejoignent ou alimentent l’Histoire. Le Pays Basque porte beaucoup de légendes qui sont méconnues ou que l’on perd à force de ne pas les transmettre.

Je fais parti d’une génération qui s’est (un temps) déconnectait de ses racines. Je regrette par exemple de ne pas parler couramment le Basque (et je compte bien me le ré-approprier). Nous sommes dans une époque où il est important de réaffirmer ses héritages. Non pas dans une idée d’opposition mais plutôt de partage : Faire découvrir, réinventer et montrer que souvent les traditions, les légendes, les histoires, nous les avons en commun d’où qu’on vienne.

Parlez-nous de votre parcours professionnel ?

C’est toujours difficile de parler de soi… je dois dire que j’ai souvent changé de vie. J’ai suivi des études en Histoire de l’art à l’université Paris III. J’ai cumulé plusieurs métiers dans la vente en parallèle de mon travail d’auteur. J’ai eu la chance de publier plusieurs livre entre 2012 et 2019 (dont certains sont des recueils de contes).

Entre 2017 et 2019, j’ai ressenti le besoin de changer de vie… Un besoin de nature et de dépaysement. Je suis parti vivre au Québec (en Haute-Mauricie plus précisément) pour reprendre mes études. J’y ai décroché un diplôme en « Protection et exploitation de territoire fauniques » puis j’ai travaillé en tant que Guide-accompagnateur pour le parc de la Chute Montmorency à côté de Québec. Cette expérience m’a beaucoup aidé pour continuer la création de « la Marche des Sorcières ».

Comment vous est venue cette idée d’activité en plein air ?

Cela fait très longtemps que cela trotte dans un coin de ma tête. J’ai l’intime conviction qu’aujourd’hui nous recherchons des expériences humaines et que nous tendons à nous rapprocher des choses simples. Cette marche-guidée est l’occasion de parcourir de nombreux sujets… Tout le monde peut y trouver un intérêt : que ce soit dans la préservation de la nature, l’observation de la faune et de la flore, la géologie, la mythologie basque ou encore l’Histoire des lieux que l’on traverse.

Mon expérience dans les parcs du Québec m’a poussé à créer une marche la plus interactive possible. Nous partons en observation ensemble. Le guide est là pour vous faire pleinement entrer dans l’Histoire des Sorcières et la préservation de la nature. Il était important que le guide ait en sa possession un matériel de qualité pour amener notre public à utiliser tous ses sens durant la marche. Le but était de passionner aussi bien les petits que les grands et de créer une convivialité entre le guide et ses marcheurs.

Comment avez-vous géré l’arrivée de l’épidémie de Coronavirus et qu’allez-vous mettre en place ?

Nous avons été pris par surprise avec l’arrivée de l’épidémie (comme beaucoup d’entreprise de tourisme je pense). La saison de la marche des Sorcières devait démarrer dès le 1er Avril 2020… Tout était prêt ! Nous avons eu très peur de ne pas pouvoir assurer la saison 2020. Et finalement nous revoilà avec un peu plus de trois mois de retard.

Nous réfléchissons encore aux protocoles et aux mesures que nous allons mettre en place pour rassurer notre clientèle. Gel hydroalcoolique, visières, masques… Toutes les options sont sur la table. Nous attendons aussi de connaitre les dispositifs que nos collègues de Zugarramurdi en Espagne vont mettre en place (dans le village et dans la grotte).

Le but est avant tout de travailler ensemble et de se soumettre aux protocoles mis en place par chacun. Mais j’ai bon espoir que tout cela n’altérera en rien la convivialité de notre marche !

Nous avons prévu de communiquer très bientôt au travers d’une petite vidéo qui sera disponible sur notre site internet afin de sensibiliser et de préparer nos futurs marcheurs.

Quand sera t-il possible de participer à « La Marche des Sorcières » ?

Nous serons prêt à vous accueillir dès la mi-Juillet avec deux départs quotidien (le premier en matinée et le second dans l’après-midi). Les calendriers de visites seront bientôt dévoilés sur notre site internet.

J’espère vous retrouver très bientôt sur les sentiers pour vous faire découvrir « la Marche des Sorcières ! »

185 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now